15

Jan

2019

Créer une entreprise : quelle forme juridique choisir ?

Créer une entreprise : quelle forme juridique choisir

Vous souhaitez créer une entreprise ? Alors que vous vous renseignez sur les démarches à suivre, vous vous heurtez à la question de la forme juridique. Quel statut choisir pour son entreprise ?Avantages, inconvénients et différences, nous nous penchons avec vous sur le sujet pour essayer d’y voir plus clair.

Société Anonyme (SA)

Choisir la Société Anonyme pour créer son entreprise permet de protéger comme il se doit son patrimoine personnel, puisque l’entreprise sera définie uniquement par son capital et non par les personnes physiques l’ayant créée. Cependant, le capital minimum pour cette forme juridique est de 37 000€, et s’adresse donc aux entrepreneurs avec un projet considérable. Il faut au minimum 2 actionnaires pour créer une SA, 7 si l’on souhaite qu’elle soit cotée.

Société par Actions Simplifiée (SAS) ou Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU)

La SAS est à la fois une société de personnes et une société définie par son capital. Souvent choisie par les start-up et les PME, elle devient une SASU lorsqu’elle est dirigée par une seule personne. Le président prend les décisions au même titre que les autres associés, dont les parts au capital sont indépendantes de leurs responsabilités.

Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Simple et répandue, la SARL s’adapte à tous les secteurs. Pour créer une SARL, il faut entre 2 et 100 associés, dont la responsabilité est limitée au montant de leur investissement : apport en nature ou en numéraire. Il n’y a pas de capital minimum requis pour créer une SARL.

Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL)

Cette forme juridique ne convient pas à tout le monde. En effet, l’EIRL est plus largement répandue chez les agriculteurs ou encore les indépendants exerçants une profession libérale (médecin, avocats, etc). L’EIRL permet à l’indépendant de ne pas engager son patrimoine personnel au capital de son entreprise et se trouve donc protégé en cas de liquidation.

Entreprise Unipersonnel à Responsabilité Limitée (EURL)

Forme juridique particulièrement adaptée pour les entrepreneurs, elle permet d’élargir rapidement son entreprise et de la transformer en SARL en y incluant de nouveaux associés. Le dirigeant de l’EURL voir ses responsabilités limitées selon ses apports.

Que vous soyez indépendant ou associé d’une entreprise, se pencher sur la question de la forme juridique est donc essentielle avant la création de votre société. Enfin, pour les indépendants ne souhaitant pas investir un capital, le régime du micro-entrepreneur est tout désigné et permet de développer son activité à son rythme, sans engendrer de frais.